Fusilli aux épinards, petits pois

Publié le par Doria

Fusilli aux épinards, petits pois
J'aime beaucoup ces pâtes que j’accommode cette fois-ci avec des épinards et des petits-pois...
 
Ingrédients pour 4 personnes
 
1 oignon des Cévennes
1 cs d'huile d'olive extra vierge
250 g de Fusilli
225 g d'épinards frais
100 g de petits pois frais
400 g de pulpe fine de tomates
100 ml de crème végétal
Sel de Guérande
1 cc de curcuma
1 cs de basilic ciselé
Poivre du moulin aux 5 baies
 
Faites cuire vos Fusilli dans un grand volume d'eau salée selon les indications du paquet. Égouttez vos pâtes et les passer sous l'eau froide, réservez.
Épluchez, ciselez et faites revenir votre oignon avec l'huile d'olive dans une poêle. Ajoutez le curcuma, salez et poivrez.
Ajoutez la pulpe fine de tomates, le basilic, baissez le feu et laissez mijoter une trentaine de minutes.
Ajoutez les épinards et les petits pois et poursuivre la cuisson de 5 minutes.
Ajoutez vos Fusilli, mélangez et réchauffez à feu doux.
Servir avec un peu de basilic sur le dessus.
Fusilli aux épinards, petits pois
Les bienfaits des Petits pois
 
  • Anti constipation : le petit pois est une bonne source de fibres. Il en apporte près de 6 g aux 100 g, soit près d’un quart des apports quotidiens recommandés (25 g). Les fibres stimulent les mouvements de l’intestin du haut vers le bas, ce qui augmente la fréquence des selles. Elles améliorent aussi la qualité du microbiote intestinal en permettant le développement des bonnes bactéries.
  • Rassasiant : le petit pois est près de trois fois plus riche en protéines que les autres légumes. Il en apporte 5,8 g aux 100 g. Il contient en revanche plus de glucides, mais son index glycémique (IG 35 s’il est frais ou surgelé, IG 45 en boîte) reste bas. Il augmente donc faiblement le taux de sucre dans le sang (glycémie) tout en favorisant la satiété.
  • Bon pour les yeux : la lutéine et la zéaxanthine sont des composants du pigment de la macula, une petite zone de la rétine. Ce sont des filtres naturels des rayonnements UV, en particulier de la lumière bleue. Ils protègent aussi les yeux des attaques des radicaux libres. S’il n’existe pas d’apports recommandés officiels, l’étude Areds conseille des apports de 10 mg de lutéine et de 2 mg de zéaxanthine par jour pour prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Le petit pois en fournit 2 mg aux 100 g.
  • Antioxydant : le petit pois est une bonne source de bêtacarotène (414 μg/100 g) et de manganèse (0,32 à 0,4 mg/100 g selon qu’il est cuit ou cru), soit 13 à 16 % des apports nutritionnels conseillés. Ces deux éléments sont importants pour lutter contre le stress oxydatif.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :