Château de Vaux le Vicomte (3)

Publié le par Doria

Château de Vaux le Vicomte (3)
Château de Vaux le Vicomte (3)
Chef d’œuvre du XVIIème siècle, Vaux le Vicomte fut le théâtre d’événements historiques marquants et le témoin de l’éviction tragique de son créateur, Nicolas Fouquet, emprisonné à la suite d’un procès rocambolesque.
Château de Vaux le Vicomte (3)
Château de Vaux le Vicomte (3)
Château de Vaux le Vicomte (3)
Château de Vaux le Vicomte (3)
En 1641, Nicolas Fouquet, jeune parlementaire de 26 ans, achète le fief de Vaux le Vicomte et son petit château. Vingt ans plus tard, en 1661, il en fait un chef-d’œuvre unique comptant un château et un jardin parmi les plus beaux de France.
Pour la première fois dans l’histoire, ce visionnaire réunit sur un même projet trois corps de métier différents qu’il fit collaborer : Vaux Le Vicomte a donc ceci d’exceptionnel qu’il résulte d’un travail conjoint, et fut pensé comme une œuvre globale.
Jean de la Fontaine, (1621-1695) fut successivement le protégé de Fouquet puis changea de protecteur, faute de générosité de Louis XIV, qui ne l’aimait guère. Lors de la chute de Fouquet, il publia l’Elégie aux Nymphes de Vaux, courageux et splendide plaidoyer en faveur de son ami Fouquet qui avait contribué à lui faire choisir la carrière poétique que l’on connaît, avec ses Fables ironiques et leurs fameuses morales.
 
Château de Vaux le Vicomte (3)
Château de Vaux le Vicomte (3)
Le domaine et son harmonie résultent en effet de l’alliance fraternelle des savoir-faire de l’architecte Louis Le Vau, le peintre-décorateur Charles Le Brun et le jardinier-paysagiste André Le Nôtre.
Après avoir détourné une rivière, effectué les terrassements nécessaires aux grandes lignes du futur jardin, la bâtisse est pour sa part terminée après 5 ans de travaux, un temps record, l’ensemble indissociable « logis-jardins » devenant ainsi un splendide emblème de son époque.
 
 
Mais, victime d’un complot, Fouquet est arrêté puis condamné à la prison à vie par Louis XIV en 1661.
Vaux le Vicomte est alors mis sous scellés et  le roi saisit la quasi intégralité de ce qu’il contient : tapisseries, mobilier, peintures, livres, tapis… jusqu’aux orangers ! Madame Fouquet mettra 10 ans à récupérer son bien où elle se retirera avec son fils aîné. Après la mort de celui-ci, elle se résout à se séparer du château de Vaux le Vicomte qui est mis en vente en 1705.
 
 
C’est lors d’une vente aux enchères en 1875 qu’Alfred Sommier, arrière-grand-père de Patrice de Vogüé, actuel propriétaire, se porte acquéreur de Vaux le Vicomte. Riche industriel et grand amateur d’art, il entreprend de réaliser les travaux colossaux d’aménagement et de restauration dont le domaine a besoin. Depuis trente ans, celui-ci avait été laissé à l’abandon : le château était vide et les jardins en friche. Son fils, Edme Sommier et Germaine Casimir-Perier poursuivent l’œuvre familiale.
 
 
En 1968, Patrice de Vogüé, descendant des Sommier, décide d’ouvrir les portes du domaine au public. Il concentre tous ses efforts à réhabiliter le style du 17ème siècle. De son côté, son épouse Cristina crée la boutique de souvenirs aujourd’hui considérée par tous comme la plus belle boutique de château, et inaugure en 1985 le restaurant L’Ecureuil. Ensemble, les deux époux fondent, en 1983, l’association des Amis de Vaux le Vicomte reconnue d’utilité publique en 2004.
 
 
En 2012, Jean-Charles et Alexandre de Vogüé succèdent à leur père à la direction du domaine, déterminés à accroître son rayonnement sur les scènes culturelles française et internationale. Ils deviennent ainsi la cinquième génération de leur famille à en assurer la gestion.
 
 
Source : http://www.vaux-le-vicomte.com/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
il est vraiment superbe ce chûteau ! j'aimerais beaucoup le visiter<br /> belle soirée - bises
M
Magnifique, à voir absolument.
L
Il est vraiment magnifique... Quel patrimoine !
F
J'aime beaucoup votre blog pour ces articles, entre deux recettes avec des photos magnifiques qui me font visiter des lieux que je n'aurais pas eu la chance de voir, le tout sans bouger de ma chaise.
A
Merci Doria pour ce beau partage, toujours magnifique tes billets :)Bisous et douce nuit
J
Un beau voyage dans le temps en effet. Mais bon il valait mieux à l'époque se trouver parmi les nobles et les habitués de la cour que du petit peuple!Bisous
C
Je suis surtout sous le charme de la grande cuisine !!!! Splendide ! <br /> Merci pour ce magnifique partage :)<br /> Sandy
P
Merci pour cette belle promenade royale ))<br /> c'est très beau et tes photos sont magnifique<br /> belle soirée <br /> Oser
L
il est très beau<br /> l'intérieur est somptueux<br /> j'aurai tant aimé le visiter<br /> je te fais de grosses bises tout en te souhaitant une agréable fin de journée
L
Bonjour Doria,<br /> Merci beaucoup pour cette visite, c'est vraiment splendide !
I
Tes photos sont sublimes !<br /> Bizoux
S
C'est vraiment magnifique !<br /> Un petit penchant pour la cuisine avec son superbe tourne-broche, les casseroles, la balance etc...<br /> Bonne journée Doria bisous
S
j'aime beaucoup ce château et son histoire <br /> merci pour cette jolie visite<br /> bonne journée<br /> bises<br /> sophie
L
un article qui nous fait voyager dans le temps, bisous